© Ren Hang 2013

Ren Hang est un jeune poète et photographe chinois né en 1987. Il vit et travaille à Pékin, pourtant c’est hors frontière qu’il connait un succès croissant, puisque ces photographies sans tabou, sexuellement explicites, sont quasiment interdites dans une Chine répressive. L’artiste refuse malgré tout de ne plus photographié « chez lui », la police faisant même irruption parfois lors de certains de ses shootings. La galerie Nue nous permet de le découvrir aujourd’hui pour la première fois en France.

Ses images dévoilent les corps nus de ses amis, shootés avec un compact Minolta argentique acheté sur Ebay 25 euros. Force est de constater le bluffant résultat qui ne cesse de surprendre par la justesse de ses contradictions. Oscillant d’une silhouette intégrée à la beauté d’un paysage à des scènes de golden shower, les images les plus crues sont tempérées par une mise en scène éminemment graphique, où la composition quasi classique de symétrie corporelle vient ôter l’effet voyeuriste d’un sujet très poussé .
Les jeunes corps déshinibés qu’il met en scène sont des paysages qui se fondent dans une nature recomposée. Ses clichés sont délibérément violents et sans tabou mais il en émane une poésie tellement surprenante et une telle maitrise formelle que l’on reste sans voix.

© Ren Hang 2013

Désigné comme le Terry Richardson de l’Asie de part ses sujets et l’effet impactant de ses images, il utilise une lumière dure en flash frontal,avec des couleurs saturées et sans profondeur de champs. Le choc visuel est net, efficace. Les corps sont dans une tension aux accents ludiques. Usant de la nudité comme d’une matière à sculpter, Ren Hang compose d’étranges tableaux esthétiques mais pas esthétisants, avec sophistication et authenticité à la fois. Les corps sont  naturels et harmonieux, sans être ceux de mannequins, ce qui permet à l’œuvre de respirer une vie et une authenticité réelle. La complexité psychique relative au désir sexuel tord parfois un corps, qui se noue  jusqu’à devenir un entrelac de lui même inidentifié. Les jeux sexuels à plusieurs recomposent un personnage nouveau et mutant, non sans humour.

Les décors en intérieur, souvent dépouillés, mettent l’accent sur la composition pure et s’attachent à traduire d’abord des formes  maitrisées,  ne révèlant à l’oeil que dans un second temps son sujet décomplexé. La question de l’orientation sexuelle est ici éliminée des préoccupations de l’artiste, qui s’emploie à révéler avant tout la nudité. Nudité masculine, nudité féminine, hétérosexualité, homosexualités en tous sens composent sa palette en toute spontanéité.  Des animaux viennent parachever parfois ce tableau en image, un chat qui surgit, un vol d’oiseau impromptu. On peut observer dans la temporalité figée quelque chose qui reste dynamique même dans son aspect posé.

© Ren Hang 2012

Une liberté totale émane de cet ensemble, une rage de vivre, une légèreté, l’insouciance ludique de la jeunesse, la complicité débridée d’amis qui  se laissent mettre en scène. Une liberté d’autant plus louable dans le contexte de censure aigûe dont est frappé la Chine . Une part insolite peut aussi apparaître comme une énigme au milieu des épidermes dorés.

La toute jeune et subversive Galerie Nue l’expose en totale cohérence avec  sa thématique interrogeant le corps.
Cette galerie implantée courageusement rue méhul à Pantin (néanmoins desservie par le métro) bouge le Paris connaisseur qui appréciera le parti pris audacieux de ses expositions, dont la venue de Ren Hang marque le second volet avec brio!

Exposition monographique du 17 janvier 2014 au 14 mars 2014 à la galerie Nue 29 rue Méhul, 93500 PANTIN

site de l’artiste : http://renhang.org/

Galerie Nue: http://nuegalerie.com/ La visite de l’exposition ‘La Chine à Nue’ de l’artiste REN HANG se fait sur rendez vous uniquement. Merci d’ adresser un mail à contact@nuegalerie.com ou d’ appeler au 06 64 45 38 27 .

Cliquer sur une photographie pour lancer le diaporama / cLick on a photograph to take the slideshow

© Ren Hang 2013

© Ren Hang 2013